S’ouvrir aux touristes chinois ou l’attrait de l’adaptation culturelle

L’année 2016 a été un grand millésime pour le Canada, qui a accueilli un nombre record de touristes chinois. L’empire du Milieu se place au troisième rang pour le nombre de passagers à destination du Canada, et est depuis 2016, son deuxième marché en matière de recettes touristiques.

De nouvelles données révèlent que les Chinois composent la septième plus importante nationalité en partance d’aéroports canadiens, une croissance qui a atteint un taux de 41 % dans les 12 mois menant à avril 2017. Quatre aéroports canadiens offrent en ce moment des vols directs vers la Chine – Vancouver, Calgary, Toronto (Pearson) et Montréal – contre dix aux États-Unis, à Los Angeles, Chicago, Washington, New York, New Jersey, San Francisco, Détroit, Seattle, Houston et Honolulu.

La force du yuan fait du Canada un endroit très invitant pour les visiteurs chinois. La hausse fulgurante de leur nombre aux aéroports dépasse largement celle des autres nationalités. Ceci représente un potentiel commercial considérable pour les boutiques hors taxes et détaillants du secteur, selon la firme-conseil Counter Intelligence Retail.

FR chinese

Tendances

L’Ontario et la Colombie-Britannique sont les provinces les plus visitées, et les Chinois de la génération Y (20 à 34 ans) représentent 32 % d’entre eux, soit la plus grande tranche de touristes chinois.

Si, dans le passé, ils planifiaient leurs vacances par la voie d’agences et privilégiaient les voyages de groupe, les Chinois préfèrent désormais réserver directement leurs vols, hôtels, véhicules, etc.Les voyageurs indépendants sont aussi de plus en plus nombreux : ils louent et conduisent leurs voitures et VR, organisent leurs voyages de golf ou de pêche, et leurs activités de détente (croisière, safari photo…), et réservent eux-mêmes leurs places dans les camps d’été ou d’hiver.

Qu’est-ce que ça veut dire pour l’industrie touristique?

Les visiteurs chinois sont de plus en plus nombreux.
Par contre, les internautes chinois ne sont ni sur Facebook ni sur Twitter. Alors, comment allez-vous leur parler?

Voici trois éléments cruciaux à retenir :

1. L’adaptation chinoise de votre contenu. Les gens, et les Chinois en particulier, aiment voir vos publicités dans leur langue. N’oubliez pas : vous accroîtrez l’efficacité de vos efforts promotionnels en adaptant en chinois votre contenu et matériel de marketing. Par exemple : L’aéroport de Vancouver, en incluant une version intégrale en chinois de son site, en a fait une vitrine hautement accessible qui efface la barrière linguistique.

Capture d’écran 2017-07-31 à 15.45.47

2. Une stratégie sociale pour la Chine. Facebook et Twitter ne sont pas accessibles en Chine. Vous devez plutôt établir une présence sur les réseaux sociaux chinois Weibo et WeChat. Weibo vous offre un lien direct avec les voyageurs avant leur départ : l’aéroport de Francfort y affiche l’information relative aux produits hors taxes.

L’aéroport de Francfort fait la promotion de ces articles hors taxes sur Weibo.
L’aéroport de Francfort fait la promotion de ces articles hors taxes sur Weibo.

Celui de Vancouver transmet sur Weibo des renseignements sur des destinations, et collabore avec les attractions touristiques locales pour y attirer (justement) les visiteurs.

Capture d’écran 2017-07-31 à 15.08.34

WeChat est idéal pour offrir un service à la clientèle supérieur et bien ciblé. Ses utilisateurs peuvent partager des impressions de leur passage à votre destination grâce aux Moments WeChat, comme le fait l’aéroport de Manchester par la voie de son compte interactif WeChat.

Idéalement, vous utiliserez à la fois WeChat et Weibo : l’un pour transmettre de l’information, et l’autre pour votre service à la clientèle (comme Facebook et Twitter). 

3. Enfin, les cartes de crédit Visa et MasterCard ne sont pas aussi utilisées en Chine qu’en Amérique du Nord ou en Europe. Les commerçants qui offrent des options de paiement typiquement chinoises, comme Union Pay, Alipay et WeChat Pay possèdent un atout précieux pour attirer les touristes en quête de souvenirs ou de produits luxueux. Ces trois méthodes de paiement sont les plus commodes pour les voyageurs chinois: ils y sont habitués et leurs taux de change sont bas.

En 2014, Holt Renfrew, le célèbre détaillant canadien de marques de prestige, a accepté les transactions par Union Pay en vue d’attirer les voyageurs chinois. Ayant constaté l’énorme avantage conféré par cette option de paiement chinoise, Holt Renfrew accepte désormais AliPay et WeChat Pay, afin de poursuivre cette croissance.

Vous avez des questions? Nous sommes à votre écoute!

Capture d’écran 2017-07-31 à 15.09.00

Sources :

https://www.destinationcanada.com/sites/default/files/2016-08/CN-MarketHighlights_FR.pdf

https://www.destinationcanada.com/fr/marches/chine