Quand le langage oral ne suffit pas

Point de vue : Céline, une de nos traductrices, raconte son aventure en tant que touriste au Japon et explique aux entreprises québécoises ce qu’elles doivent retenir de son expérience.

services de traduction japonais

Le printemps dernier, je suis allée au Japon pour la première fois.

Désireuse de profiter pleinement de ces quelques jours dans la région de Kyoto, j’ai pris la peine de réviser les bases du langage oral japonais que j’avais apprises il y a plusieurs années, en me disant que ça serait suffisant pour me débrouiller dans les hôtels, les restaurants et les quartiers urbains.

services de traduction japonais

Une fois arrivée à destination, j’ai vite réalisé que ce ne l’était pas : sans aucune connaissance du japonais écrit, il devenait très difficile de se retrouver.

Même en plein centre de Kyoto, la recherche de restaurants s’est souvent avérée être une quête futile et frustrante; les critiques sur les sites Internet me mettaient l’eau à la bouche, mais me renvoyaient vers des adresses introuvables pour l’Occidentale que je suis. Il m’est arrivé de me trouver devant l’endroit que je cherchais sans même le savoir, puisque le nom du restaurant était écrit en japonais.

services de traduction japonais

Cela m’a amenée à penser aux touristes chinois, qui arrivent au Canada plus nombreux que jamais[1], sans compter ceux qui seront de passage lors de l’Année du tourisme Canada-Chine. Comment feront-ils pour s’orienter si tout est écrit en français?

Briser la barrière linguistique

Pour les entreprises touristiques et les commerçants, l’arrivée de ces Chinois au Canada est une expérience enrichissante, tant au niveau culturel que financier, mais encore faut-il qu’elles communiquent dans la même langue qu’eux, notamment en traduisant leur contenu en chinois.

services de traduction chinois

Prenons l’exemple du sirop d’érable. Les visiteurs chinois ne repartiront pas sans leur bouteille de sirop d’érable, ça, c’est certain. Mais pensons-y : certes, ils savent que ça existe et que c’est délicieux, mais savent-ils à quoi ça ressemble? Qu’est-ce qui leur dit que « ceci est du sirop d’érable »? Une simple affiche en chinois peut suffire!

Vous pouvez même suivre la brillante idée d’un propriétaire de cabane à sucre à Trois-Rivières et traduire votre menu en chinois pour les touristes. Grâce à cette initiative, M. Néron a accueilli plus de 25 000 touristes chinois l’an dernier!

Être prêt à les accueillir

Au-delà des magasins, l’industrie touristique s’oriente de plus en plus vers les expériences.

Après avoir admiré les chutes Niagara, les Chinois voudront voir des baleines, faire de la tyrolienne, peut-être même pêcher.

Les entreprises qui offrent ce genre d’expériences doivent se préparer à les accueillir – entièrement dans leur langue à l’aide d’un interprète, ou du moins, avec quelques indications générales en chinois.

Il peut s’agir par exemple d’une brève description des activités, d’un plan des lieux ou de panneaux d’orientation en sinogrammes.

Ces quelques mots en chinois auront pour effet de les mettre à l’aise et de les orienter vers ces produits et ces services, en plus de leur valoir des recommandations positives sur WeChat et Weibo!

Évidemment, la situation est semblable lors de la venue de Coréens ou de Japonais; il suffit de connaître sa clientèle et d’investir un tant soit peu dans des services de traduction de qualité. Comme le sourire, c’est toujours apprécié, et profitable!

Communiquez avec nous dès aujourd’hui pour que nous puissions aider votre entreprise à accueillir ces visiteurs chinois, notamment en traduisant votre contenu et en adaptant vos services!

 

[1] https://www.destinationcanada.com/fr/marches/chine

Author: Celine Courteau

Céline fait partie de notre équipe de traduction vers le français. Lorsque Céline n’est pas en train de faire du ski, de la randonnée ou de la course, elle manie à la perfection la langue française, adapte le contenu pour le marché français canadien et rédige des articles de blogue afin de partager ses idées et points de vue uniques.