Les paiements mobiles : option de paiement préférée des consommateurs chinois

En Amérique du Nord, presque plus personne marche avec de l’argent liquide dans les poches. Après tout, pourquoi trimbaler des billets et des pièces quand il suffit d’avoir des cartes sur soi?

Or, pendant que nous faisions la transition de l’argent liquide aux cartes, dans l’Est du monde, les Chinois étaient déjà passés à une autre étape avec leurs modes de paiement mobile tels Alipay et WeChat Pay.  Les transactions effectuées en Chine à l’aide de ces modes de paiement s’élèvent à 81 billions de yuans (16,8 billions de dollars canadiens), ce qui propulsent les villes chinoises au rang « des économies de consommation sans argent liquide les plus importantes dans le monde ». (https://bit.ly/2CLNwmS- en anglais)

Comment expliquer la popularité extraordinaire des paiements mobiles en Chine? Et pourquoi ne retrouve-t-on pas la même tendance en Amérique du Nord.

Paiements mobiles

En Chine, on ne prend pas les paiements mobiles à la légère. On estime que 61 % des utilisateurs de paiement mobile du monde se trouvent en Chine, et que 64,7 % des Chinois avec un téléphone intelligent effectuent la plupart de leurs transactions par paiement mobile. (https://bit.ly/2KHxAqG; https://on.wsj.com/2EMs4Rb- en anglais)

L’exemple le plus fou de l’étendue de ce phénomène? Il y a maintenant des mendiants en Chine qui affichent des codes QR que les passants peuvent lire à l’aide de leur téléphone pour faire un don instantané. (https://bit.ly/2zDCUFa- en anglais)

Comment expliquer la popularité des paiements mobiles en Chine?

En Chine, les cartes de crédit et de débit n’ont jamais été très populaires. Au début des années 2000, l’argent liquide était encore la forme de paiement privilégiée des Chinois en raison de leur manque d’argent à dépenser, de leur aversion pour  l’endettement, ainsi que de leur manque de confiance dans les cartes de crédit. (https://bit.ly/2lRfhEE- en anglais)

En voyant que l’étape de paiement était le plus grand obstacle à la croissance de leur entreprise, Alibaba, la société mère derrière les sites de vente au détail Taobao.com et Tmall.com, a voulu mettre au point une méthode de transfert de fonds fiable, qui fonctionne en conservant les paiements dans un compte séquestre en ligne et en ne les versant qu’après la livraison des biens. C’est ainsi que Alipay a vu le jour. (https://bit.ly/2lRfhEE- en anglais).

Ce système a gagné la confiance des clients chinois, car il représentait une manière plus sécuritaire de transférer des fonds. Les paiements mobiles sont aussi devenus monnaie courante en raison du grand nombre de téléphones intelligents utilisés en Chine. Ils sont à la fois largement répandus et peu coûteux : nombreuses sont les personnes à faible revenu qui n’ont pas d’ordinateur, mais qui possèdent tout de même un téléphone intelligent. (https://bit.ly/2lRfhEE- en anglais)

Pourquoi le paiement mobile n’a-t-il pas pris la même ampleur en Amérique du Nord?

Des entreprises comme Apple ont essayé d’introduire le paiement mobile en Amérique du Nord, mais sans grand succès. Seuls 19 % des utilisateurs d’Apple ont déjà essayé Apple Pay, et parmi ceux qui utilisent les paiements mobiles, seulement 30 % le font systématiquement. Pourquoi? Selon une étude d’Auriemma Consulting Group, les consommateurs oublient simplement qu’ils peuvent payer à l’aide de leur appareil mobile. Il est évident que la popularité du paiement mobile ne s’est toujours pas propagée en Amérique du Nord. (https://bit.ly/2zaRx88- en anglais)

Contrairement à la Chine, qui a fait directement le saut de l’argent liquide au paiement mobile, l’Amérique du Nord continue d’avoir recours aux cartes pour la plupart des paiements. Les gens y sont habitués, et voient peu d’avantages à passer au paiement mobile dont le système présente d’ailleurs certaines lacunes à la base. Par exemple, en Amérique du Nord, un paiement mobile en doit souvent se faire en plusieurs étapes, alors qu’en Chine, une lecture rapide d’un code QR suffit. Si les codes QR n’ont pas fait fureur en Amérique du Nord, ils sont essentiels au succès des systèmes de paiement mobile en Chine.

Le paiement mobile est en fait la norme en Chine. Selon un sondage de Nielsen et Alipay, 91 % des touristes chinois magasineraient davantage si les commerçants à l’étranger offraient des options de paiement mobile. Lorsqu’ils sont en voyage, 83 % des touristes chinois affirment demander aux commerçants s’ils acceptent les paiements mobiles. (https://bit.ly/2KDKERh- en anglais)

Il n’est pas alors pas surprenant que les visiteurs chinois au Canada préfèrent ce mode de paiement avant tout. Si votre entreprise peut offrir l’option de paiement mobile , vous vous démarquerez certainement auprès des touristes chinois, attirant ainsi la clientèle chinoise.

Vous aimeriez rejoindre le marché chinois? Informez-vous sur la certification Dragon d’or, un programme exhaustif conçu pour aider les entreprises à attirer et à accueillir cette clientèle particulière qui connait une croissance fulgurante d’année en année!